top of page
Rechercher
  • arnaudhypnose14

L'hypnose pour dormir, ça fonctionne ?


Hypnose pour dormir

Je ne sais pas pour vous, mais avant de devenir hypnothérapeute, j’avais cette idée en tête : en hypnose, on dort. Alors, si on dort en hypnose, forcément, l’hypnose aide pour dormir.

Mais est-ce vraiment comme ça que ça fonctionne ? Oui et non. Pour éclaircir le sujet, je vous propose une rapide explication du principe de rythme cérébral.



Rythme cérébral : une oscillation électromagnétique

Hypnose sommeil

Tout être vivant émet, en effet, une oscillation électromagnétique depuis son cerveau. Dans le cortex frontal, les synapses établissent une liaison entre les neurones : c’est la neurotransmission. Cette activité neuro-électrique se classe alors en 5 types de fréquence :

  • Gamma : De 35hz à 80hz, correspondant à un état d’activité mentale particulièrement fort (calculs complexes, par exemple)

  • Bêta : De 12hz à 35hz : c’est l’état moyen de notre activité cérébrale, celle de notre quotidien.

  • Alpha : De 8hz à 12hz : correspond à un état d’apaisement

  • Thêta : De 4hz à 8hz : rythme de l’état d’hypnose, de la somnolence, de la rêverie, de la méditation

  • Delta : de 1hz à 4hz : phase de sommeil profond

Ne serait-ce qu’avec ce rapide résumé des ondes, il est assez facile d’observer que les fréquences de l’état d’hypnose et de celles du sommeil sont particulièrement proches, sans qu’elles ne soient pourtant les mêmes ! L’état d’hypnose n’est pas un état de sommeil profond, mais il se rapproche du sommeil léger.


Le fameux mythe du « vous dormez » de l’hypnotiseur de spectacle n’est, en réalité, pas si éloigné de ce que la science permet d’observer, mais présente des différences en termes de ressenti et de données sous imagerie :


  • Oui, l’état d’hypnose abaisse bien le rythme cérébral en se rapprochant d’un état de veille

  • Non, l’état d’hypnose n’est pas un état de sommeil

Alors, peut-on mieux dormir grâce à l'hypnose ?

Dormir avec hypnose

OUI et OUI


Premier oui : de toute évidence, l’essence même de l’état hypnotique est favorisante pour le sommeil, puisqu’elle abaisse le rythme cérébral. En effet, pour une personne qui connaît des troubles du sommeil (retard d’endormissement ou réveils multiples), l’apprentissage de l’hypnose est une plus-value non négligeable. Evidemment, il est tout à fait possible de faire de « l’hypnose pour de l’hypnose », un peu comme certains font de la course à pied ou vont à la salle de sport. Rentrer en état d’hypnose est un apprentissage à la portée de n’importe qui, pour peu d’avoir un minimum de guidance sur le processus dans les premiers temps. Ensuite, la pratique de l’autohypnose permet d’entretenir les acquis et d’accéder à cet état particulier seul.


Deuxième oui : évidemment, l’hypnose n’est pas que l’état d’hypnose. Lorsqu’une personne vient me consulter, mon travail ne consiste pas seulement en lui apprendre à rentrer sous hypnose. Le travail de l’hypnothérapeute va au-delà.

Principalement, il s’agit d’aller questionner la structure consciente et inconsciente de la personne face à son problème de sommeil : facteurs émotionnels, potentiels traumas associés, comportements involontaires, dépendances, etc., qui induisent les insomnies.

Dans ce cadre, c’est toute la stratégie de l’hypnothérapeute qui permet à la personne en souffrance de prendre pleinement conscience de son fonctionnement, parfois jamais questionné (Attention : on peut croire connaître son fonctionnement consciemment et que cela ne soit qu’une stratégie inconsciente permettant d’éviter d’atteindre une solution).

A partir de là, un objectif est fixé pour permettre, de façon pérenne, d’améliorer la condition vécue comme une souffrance. Ce n’est seulement que dans un dernier temps que l’état d’hypnose, en tant que tel, vient comme élément facilitateur du changement.


Evidemment, il est aussi de la responsabilité de chacun d’aborder ses troubles du sommeil dans un premier temps avec un médecin, pour rechercher d’éventuelles causes traitables de façon conventionnelle, si l’origine du problème est d’ordre physiologique, notamment.


Pour toute question autour de ce sujet ou si vous avez des difficultés avec votre sommeil, vous pouvez me contacter par téléphone pour échanger et je vous recevrai à mon cabinet d’hypnose à Deauville, ou bien en visio, si des contraintes vous empêchent de vous déplacer.


C’est ICI



21 vues0 commentaire

Comments


bottom of page